La lumière naturelle

C’est avec la lumière naturelle que vous serez amené à photographier le plus souvent. Elle n’est ni constante, ni uniforme comme le montre l’étude du peintre Claude Monet peu après s’être installé à Giverny, il s’était intéressé à la variation de la lumière à travers une longue étude de presque 10 ans sur les meules de foin qui se trouvaient autour de sa maison.

La grande variation de la lumière naturelle

Ce travail montre la grande variation de la lumière naturelle. Les particules présentes dans l’air, les gouttelettes d’eau, les nuages, la fumée modifient la lumière directe et rendent sa qualité infiniment changeante, induisant des variations infinies. Mais notre cerveau nous leurre. Il nous fait croire que la lumière est toujours la même.

C’est pour cela que vous devez apprendre à la connaitre, à la jauger et à l’apprécier en commençant par différencier la lumière du matin de celle de midi et de celle du soir.

La lumière du matin

Le matin, le soleil est bas et génère sur l’horizon des ombres modelées qui mettent en valeur l’aspect tridimensionnel de la scène.

Matin à Badang (Birmanie). Nikon D610. 18-200mm F/3.5-1/250
 Crédits Photo Claude Meyer

A midi.

A midi, le soleil est à la verticale et l’éclairage est avec peu d’ombre. Ce qui donne des photos écrasées, avec un relief limité.

Le château de Himeji (Japon). Nikon D610. 18-200mm F/16-1/250.
Crédits Photo Claude Meyer.

La lumière du soir

A partir de 16 heures en hiver, 18 heures en été, la lumière se réchauffe (tons orangés, voir rouges) jusqu’au coucher de soleil. C’est ce qu’on appelle les “Golden Hours”. Elle offre au photographe une panoplie de rendus d’éclairage très propice à la prise de vue de paysage, mais peu adaptée au portrait.

Banlieue de La Havane (Cuba). Canon Power Shot A 610. F/50–1/250. 3.5
Crédit Photo Claude Meyer

En résumé :

La lumière varie en fonction du moment de la journée, suivant les conditions atmosphériques et les saisons. Il faut l’observer pour bien la connaitre. Savoir shooter au bon moment de la journée et au bon endroit fait partie du talent du photographe.

Claude Meyer

Laisser un commentaire