Petite histoire de photo : enfant du soleil

Non non non, nous ne sommes pas au Pérou et ça n’est pas Esteban que vous voyez sur la photo. Mais, c’est bien l’enfant du soleil. Je vais même être plus précis avec vous. C’est l’enfant du soleil de Tasmanie. Vous savez, cette destination que vous allez bientôt découvrir dans notre premier épisode de la série documentaire Avec nos yeux d’enfants en Tasmanie. Vous ne connaissez pas encore ? Allez jeter un œil 😉

Mais qui est cet enfant allez-vous me demander ? Et bien, c’est Adan, un de mes deux gars. Il pose avec un ballon qu’un Australien vient de sauver. Il faut que je vous raconte cette petite histoire.

Les enfants jouaient au ballon tranquillement sur la plage mais un coup de vent plus fort que les autres a emporté la balle à la mer. Elle a alors dérivé très rapidement. Impossible de la rattraper. L’eau était assez froide en plus. Et bien un peu plus loin, un Australien s’est jeté à l’eau pour l’intercepter. Nous avons été très surpris d’un tel geste de gentillesse (l’eau était froide et c’était le soir). Les Australiens sont bien souvent très sympas. C’en est une preuve de plus !

Adan était tout content d’avoir son ballon. Il a remercié notre sauveur. Le soleil se couchant Chrystelle a eu ensuite l’idée (je vous l’avais dit, elle a des bonnes idées) de faire poser Adan devant le soleil.

Nous avons ensuite passé la nuit à camper face à la plage avant de prolonger notre visite de la Tasmanie …

La technique de prise de vue de ce portrait


Pour les passionnés de photos
, c’est un portrait en contre jour. Souvent pour les portraits on privilégie une petite profondeur de champ avec une grande ouverture. Ca permet d’avoir le visage qui va se détacher du fond par exemple. Mais là, n’utilisant pas de flash, le sujet est plongé dans le noir et je voulais montrer des détails d’ans l’arrière plan. J’ai donc fermé à f/10.

A 70mm (équivalent 50mm sur un APS-C) donne de la place à l’environnement tout en gardant une présence au sujet. Nous sommes sur un plan d’ensemble traditionnel.

Je vous apprend tout ça dans les stages d’initiation à la photographie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.