Photographier, c’est écrire avec la lumière

C’est agréable de faire plaisir à ses proches avec de superbes photos, surtout que les occasions ne manquent pas : mariages, naissances, vacances, sorties entre potes, concerts, trekkings, voyages… 

Obtenir un résultat à la hauteur des attentes demande un apprentissage, acquérir une technicité, un savoir-faire. 

Mais on oublie souvent que photographier, c’est littéralement « écrire avec la lumière (Photo = lumière, graphein = écrire). Le photographe est un écrivain de la lumière.

 

Coucher de soleil sur le massif de Belledonne. iPhone 11 Pro max. 1.54-6 mm F/1.8-2.4
Crédit photo Claude Meyer
.

En maitrisant la lumière, il est possible de faire apparaître ou masquer les objets, les couleurs, les tonalités, les ombres avec un effet de netteté ou de douceur. Il est possible de créer du relief, d’aplatir les objets ou d’accentuer la perspective et les différents plans et mettre en valeur le sujet sur une ligne de force…

La photo, c’est aussi l’émotion que vous ressentez devant une belle lumière. 

Découvrir ses émotions, se laisser envahir par elles et oser les exprimer, c’est tout autant faire de la photo que d’être incollable sur la correspondance entre la focale et l’ouverture de diaphragme.

Sans lumière, il n’existe pas de photographie, tout comme sans peinture il n’existe pas de tableau. La lumière est la peinture du photographe. Pour écrire avec la lumière, il dispose d’un stylo (l’appareil photo) et d’un langage, le langage photo.

Nous en reparlerons. 

Claude Meyer

Laisser un commentaire