Test : Sigma 17-50 2.8 EX DC OS

Livraison du Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS

A la livraison, l’objectif Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS est fourni avec une jolie sacoche pour le transporter.

On se dit, ah chouette, ils ont pensé à la sacoche !

Il y a même un part-soleil, la classe !

L’aspect général, sans être dans du haut de gamme, donne l’impression d’un objectif bien fini.

Mais venons en à l’objectif.

Qu’est-ce que ce Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS ?

 

 

 

Déchiffrons ensemble ce qu’est cet objectif

17-50mm

Plus ces chiffres sont petits, plus l’objectif voit large. Plus ils sont élevés, plus il zoom.

Deux nombres signifient que c’est un zoom. Un nombre, c’est une focale fixe, qui ne zoom pas.

Autrement dit, le 17-50mm est plutôt fait pour du paysage ou de la photo d’intérieur.

f/2.8

Plus ce chiffre est petit, plus l’objectif laisse passer de la lumière. Ce chiffre va au mieux de 1 à 7 selon les objectifs.

Un nombre, c’est une ouverture constante.

L’objectif Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS est donc lumineux. Il n’y a aussi qu’un chiffre (2.8) alors que d’autres objectifs en ont deux (par exemple : 3.5-5.6). Ca veut dire qu’il laisse passer la même quantité de lumière quel que soit le zoom (de 17 à 50). Ce qui est très pratique car en zoomant, on ne perd pas de lumière !

EX

Ces deux lettres nous disent que nous sommes dans le haut de gamme de chez Sigma.

DC

Sigma nous indique cet objectif est compatible et optimisé pour les appareils photos avec des capteurs APS-C (pas des pleins formats).

OS

Cet objectif est stabilisé, il va compenser vos mouvements pour faire des photos plus nettes.

Le Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS sur le terrain

Maintenant que vous avez fait connaissance, voyons ce que donne cet objectif sur le terrain !

Le zoom 17-50mm : 4/5

Un 17-50mm, c’est plutôt chouette. Ça nous laisse la possibilité de faire du paysage et en même temps un peu de portrait.

Voyons, en image, ce que donne cette amplitude de zoom.

17mm

24mm

50mm

Avec ce trois photographies, on constate que l’amplitude de zoom est très appréciable. Nous ne sommes pas entrain de faire de l’animalier, mais pour du paysage, c’est très suffisant.

L’ouverture f/2.8 : 4/5

Que donne cette ouverture ?

Et bien regardez !

f/2.8

f/4

Voyez la différence du flou d’arrière-plan entre f/2.8 et f/4. On remarque nettement que la branche se détache plus clairement à f/2.8.

Et les détails : 2/5

C’est là que le bas blesse. Si vous êtes de ces personnes qui regarde de prêt les photos, attention aux yeux !

Voici la comparaison entre le Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS et le 24-105mm f/4L de chez Canon.

Canon 24-105mm f/4 L

Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS

Regardez les tuiles. Sur la photo du haut elles sont bien nettes, sur celle du bas, un peu plus floues. Le Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS manque de piqué, de détails.

Oui, vous avez raison, le 24-105 est quatre fois plus cher que le 17-50. Oui, c’est vrai. On doit comparer ce qui est comparable. Oui, mais …. cela donne un repère visuel. On se rend mieux compte de la qualité du Sigma en le comparant au Canon 😉

Bilan de l’objectif Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS : 3.5/5

Ce Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS offre une belle polyvalence de zoom et surtout une ouverture constante à f/2.8 qui vous donnera la possibilité de prendre des photos dans des endroits peux lumineux comme pour un mariage et faire des photos au grand angle de l’intérieur d’une église, par exemple.

L’ouverture à f/2.8 vous offrira aussi des photos avec de jolies flous d’arrière plan à 50mm. Monté sur un boitier a petit capteur, APS-C, vous sortirez des portraits qui se détacheront bien du fond.

Attention cependant à ne pas vouloir faire de trop grands agrandissements au risque de perdre en qualité d’image. C’est pour cette raison, en tant que professionnel, que je ne l’emmènerai pas sur un mariage ou une séance photos dans notre studio de Cesson (77).

Mais pour le prix, à 350 €, on ne peut pas tout avoir, et on en a déjà beaucoup !

Où acheter le Sigma 17-50mm f/2.8 EX DC OS ?

 

 

Contact photographe Atelier 120

 

Horaires d'ouverture

 

Lundi Fermé Fermé
Mardi 10h00-12h30 14h30-19h00
Mercredi 10h00-12h30 14h30-19h00
Jeudi 10h00-12h30 14h30-19h00
Vendredi 10h00-12h30 14h30-19h00
Samedi 10h00-13h00 14h00-18h00
Dimanche Fermé Fermé

 

Adresse & coordonnées

45 Av Charles Monier

77240 CESSON

Tel : 01 64 41 87 46

Photographe 77 seine-et-marne naissance famille snapchat Photographe 77 seine-et-marne naissance famille facebook photographe mariage 77 seine et marne instagram photographe mariage naissance famille cesson google maps

L'actualité en live et sans filtre d'Atelier 120

Promos, tutoriaux et astuces

Découvrez de belles photos Atelier 120

Contact, itinéraire et avis

Formulaire de contact


En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site


6 thoughts on “Test : Sigma 17-50 2.8 EX DC OS”

  1. Merci pour cet article, j’ai cet objectif depuis moins de 2 ans maintenant et j’en suis plutôt satisfaite. Il rempli bien sa tâche, avec peut-être effectivement un manque de netteté parfois, mais il faut tenir compte de l’ouverture à laquelle les photos sont prises. On obtient souvent des meilleurs piqués quand on n’est pas sur des ouvertures extrêmes.
    Pour ma part, le plus gros reproche que je pourrai faire à cet objectif, c’est son poids, même si son équivalent hors de prix de chez Nikon fait le même. Il faut bien réfléchir avant de l’acheter, quelle utilisation ? va-t-on l’utiliser souvent ? Quel poids total avec le boîtier ? Fait-on tout un voyage avec autour du cou ? C’est selon les pratiques de chacun évidemment.
    Sinon niveau finition, il fait de qualité, et l’ouverture constante à 2,8 et sa stabilisation sauvent souvent la mise dans des conditions de faible luminosité.

  2. Merci pour ce retour détaillé Anne. C’est vrai qu’il est lourd. Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’en rendre compte lors d’une longue marche. Tu as plus d’expérience et c’est chouette de la partager !
    Concernant l’ouverture, en fermant le diaph, on gagne en piqué mais on perd l’intérêt d’avoir un objectif à 2.8. Sauf cas d’urgence où l’ouverture prime sur le piqué.

    1. On ne perd pas l’intérêt d’avoir un 2.8. Au contraire c’est même toit son intérêt. En effet si on doit fermer, ce qui est une règle bien connue, de deux diaphs pour tirer le meilleur parti de son objectif on se retrouvera avec un diaphs toujours plus ouvert qu’avec une optique moins lumineuse. Qui peut le plus peu le moins.

  3. La MAP est clairement raté sur la photo du 17-50 en comparaison du 24-105, un tel flou ne laisse aucun doute la dessus tout comme les tests labos des sites reconnus comme photozone par exemple. Dans ce dernier il n’y a clairement pas une telle différence entre ces deux objectifs.

    Et puis le concurrent du 17-50 Sigma c’est le Canon 17-55 pas le 24-105 … (testé sur FF qui plus est ?)

    1. Merci pour votre commentaire Yannick.
      La MAP est peut-être ratée sur le 17-50 mais cela me semble très peu probable. La photographie a été prise dans des conditions idéales (soleil, pas de mouvement …). Ou alors il y a un défaut de MAP sur cet objectif, ce qui peut aussi arriver.
      Vous avez raison, le 17-50 et le 24-105 ne jouent pas dans la même cours. L’idée avec le 24-105 était de donner un point de repère pour se rendre compte du manque de piquée (ou MAP) du 17-50.
      Le capteur plein format utilisé pou ce test renforce en effet l’écart.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.